Provinciale 8 : Texte original